Hypersensibilité, travail et bien-être


Bien-être au travail, Naturopathie / jeudi, janvier 13th, 2022

13 janvier, journée mondiale de l’hypersensibilité !

Autre façon d’être au monde, l’hypersensibilité n’est pas une pathologie, ni un défaut. Elle se traduit par une perception intense des émotions et des sensations ainsi qu’une grande perméabilité à l’environnement

Ultra sensible au travail : un frein ?

Course à la performance, rude concurrence entre collègue, bruits et promiscuité des open-space sont autant de sources potentielles d’hyperstimulation pour les personnes hypersensibles. Cela peut parfois conduire à un épuisement plus rapide. En effet, le cerveau des personnes hypersensibles filtre moins les informations, ce qui provoque une saturation.

L’hypersensibilité tend à être davantage connue dans la société, mais elle symbolise encore dans l’esprit de certains une “faiblesse”, notamment dans le milieu professionnel. Toutefois, on évoque aujourd’hui de plus en plus l’intelligence émotionnelle et relationnelle comme étant une compétence décisive au travail ou en groupe (les fameux « soft skills »). Les personnes hypersensibles déploient ces qualités qui constituent le terreau d’un renouveau pour la famille, l’école et les entreprises.

Si vous êtes hypersensibles et que vous éprouvez quelques difficultés dans le monde professionnel, faites le point sur vos qualités en lien avec votre hypersensibilité et en quoi vous aident-elles dans votre métier.

Des qualités fréquemment observées

Si l’exercice s’avère difficile, voici une liste de qualités fréquemment rencontrées chez les personnes hypersensibles :

  • Le sens de l’observation : Vous percevez les infimes détails qui échappent aux autres.
  • Le perfectionnisme : A dose raisonnable, il vous permet d’exceller dans votre domaine. Mais attention, car poussé à l’excès, il tue votre spontanéité.
  • L’intuition : Doté d’antennes, vous percevez de manière corporelle ou spirituelle tout type de signaux. N’hésitez pas à faire confiance en votre intuition et à la développer.
  • L’empathie : Elle vous permet de comprendre l’autre et d’employer les bons mots. On trouve beaucoup d’hypersensibles dans les métiers de relation d’aide.
  • La créativité : En lien avec votre intuition, vous êtes doté d’une puissance créative.

L’apport en naturopathie

Pour mieux vivre son travail, quelques petits ajustement sont parfois nécessaires. Il s’agira de se préserver des sources d’hyperstimulation. Voici quelques astuces bien-être :

  • Hypersensible au bruit ? Optez pour des bouchons d’oreille voir un casque anti-bruit pour réaliser des tâches qui nécessitent une concentration maximale.
  • L’aménagement de son espace de travail compte aussi ! Plantes vertes, pierres (notamment la labradorite pour éviter d’absorber les énergies des autres et le quartz rose pour la douceur), photos de lieux que vous aimez ou de vos proches…
  • Il y a également un outil que j’affectionne pour le recentrage, c’est l’olfactothérapie (lié au cerveau limbique à l’origine des émotions). Dans ce domaine, les essences d’agrumes et les huiles essentielles de conifères sont vraiment intéressantes.
  • Profitez des bienfaits de l’eau en buvant régulièrement tout au long de la journée (détoxination, ancrage..)
  • Mangez sainement : en faisant le plein de protéines notamment le matin (pour aider à la fabrication des neurotransmetteurs, messagers de notre cerveau) et en limitant les sucres raffinés et les excitants qui vous épuisent encore plus !
  • Autre conseil, nous sommes faits pour être en mouvement ! Alors bougeons ! Certains métiers ne le permettent pas toujours. La solution consiste alors à recourir à l’auto-massage. Même discrètement, plusieurs pratiques s’offrent à vous. Massez le centre de votre paume de main gauche avec le pouce droit pendant quelques minutes dans le sens anti-horaire, puis, faites de même avec l’autre main. Appréciez la détente !
  • Encore plus discrètement, pincez-vous les ongles un à un, cela relâche le diaphragme et vous respirerez mieux.
  • Un sentiment de trop-plein vous gagne ? Pratiquez le palming ! Frottez vos deux mains l’une contre l’autre, puis appliquez vos paumes sur les yeux. Cela vous permettra de vous recentrer et d’agir sur la fatigue oculaire.
  • Enfin, si vous sentez des crispations au niveau de la nuque, pratiquez quelques mouvements de rotations douces de la tête afin de détendre la zone et d’agir favorablement sur le nerf vague.

Je suis doué d’une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres me déchire.

Flaubert

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.