F.A.Q & Déontologie

Foire aux questions (F.A.Q)

 

  • A qui s’adresse la naturopathie ?

A tous ! Enfant, femme, homme, quelque soit son âge, dès que l’on ressent l’envie et le besoin de s’interroger sur son hygiène de vie. 

 

  • La naturopathie est-elle reconnue ?

Comme de nombreuses thérapies alternatives, la naturopathie n’est pas reconnue par l’Etat français, à contrario de l’Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas, la Belgique… 

Il existe des organismes et syndicats agissant pour la reconnaissance de la naturopathie, tels que l’OMNES (association professionnelle de naturopathes – 1981). Il est à noter que mon école de naturopathie est reconnue par l’OMNES. Je ferai prochainement les démarches pour adhérer à l’OMNES.

 

  • La naturopathie est-elle sans danger?

« Primum non nocere » = « d’abord ne pas nuire » est un des 5 grands principes promus par la naturopathie et énoncé par Hippocrate, père de la médecine. 

 

  • A quels résultats faut-il s’attendre ?

De nos jours, l’immédiateté doit être une réponse dans tous les domaines… Les lois de la Nature ne répondent pas à ses considérations « humaines » ! Plusieurs RDV seront peut être nécessaires pour ajuster et/ou faire évoluer votre programme. Tout dépend également de votre réceptivité aux principes actifs ou encore de l’application des conseils.

 

  • Existe t’il des contre-indications à la naturopathie ?

Globalement non. Cependant, certaines techniques peuvent présenter des contre-indications par rapport à certains troubles de santé. Je vous informerai par téléphone si je peux vous accompagner ou non et éventuellement vous rediriger vers un autre praticien.

Je tiens à rappeler qu’une consultation en naturopathie ne peut se substitue à une consultation avec votre médecin. Le naturopathe ne gère pas les urgences ou encore les maladies aigües pour lesquelles un suivi allopathique est indispensable. 

 

  • Pourquoi préconiser dans certains cas des compléments alimentaires ?

La qualité nutritionnelle de nos aliments et boissons ont tendance à diminuer en raison des pollutions diverses. Ce que nous absorbons est alors moins riche en nutriments. De plus, notre milieu intestinal (qui a pour rôle d’assimiler ces nutriments) fonctionne souvent de manière peu optimale en raison de notre hygiène de vie : stress, environnement pollué, prise alimentaire rapide, alimentation raffinée et industrielle, difficulté à lâcher prise et rétention… Aussi, je conseille des compléments alimentaires pour rétablir la balance. Ce ne sont pas des médicaments.

 

  • Allez-vous m’interdire tout ce que j’aime manger ou tout ce que j’aime faire ?

Certainement pas ! Sauf si vous avez pour habitude de manger des pizzas industrielles chaque jour bien sur… Il n’est pas question pour moi de promouvoir l’ascétisme et de vous conduire à des frustrations. 

 

  • Pourquoi évoquer des aspects de ma vie n’ayant rien à voir avec mon problème/trouble/motif de visite ?

Le naturopathe est curieux ! Mais ce n’est pas de la curiosité mal placée… La naturopathie est une approche holistique, c’est à dire qu’elle s’intéresse à la globalité de la personne (nous ne sommes pas qu’un ventre par exemple…) Savez-vous qu’un banal problème physique peut avoir pour origine une cause émotionnelle qui remonte à loin ?

 

  • Comment se fait-il que vous ayez donné certains conseils identiques à Mme A et moi-même alors que nous n’avons pas du tout le même trouble ?

De nos jours, l’hygiène de vie est plutôt moyenne. L’industrie a mis en place des tas de « progrès » nous permettant d’aller toujours plus vite, d’aller au plus pratique… Ce que je comprends, puisque j’ai une famille et je sais à quel point la gestion d’un foyer prend du temps ! Mais la pleine santé se travaille et mérite de changer quelques habitudes. Cependant, l’alimentation s’est appauvrie, nos corps émotionnels sont souvent sous tension (évènements dramatiques, menace du chômage, tensions familiales…) et nous bougeons globalement moins (je parle d’activité en plein-air) – aussi beaucoup de carences vont se retrouver chez de nombreuses personnes. 

 

  • Allez-vous me parler de sujets « mystiques » ?

J’évoquerai les sujets qui vous correspondent et pour lesquels vous serez réceptifs.

 

Spécifiques aux entreprises/collectivités

  • A quel moment faire appel à vous dans la mesure où la vocation des salariés est de se consacrer à leurs tâches/leur travail ?

Le temps n’est pas le problème ! Considérez ce que le bien-être de vos salariés, collègues, collaborateurs apportera comme valeur ajoutée à terme au sein de la structure. 

 

  • Pourquoi payer une thérapeute que les salariés pourraient aller voir dans un cadre privé ?

Intervenir sur site créé une émulation bénéfique pour l’équipe. Par ailleurs, cela permet aux salariés d’être valorisés dans leur travail. Investir sur leur santé et leur bien-être est gagnant-gagnant.

 

  • Quelle est votre expérience du monde du travail ?

Au cours de mes 5 années d’études universitaires, j’ai effectué des stages dans différentes structures : association, fonction publique d’Etat, privé… Puis j’ai connu une carrière de 10 ans en bureau d’études en tant que chef de projet en urbanisme. 

 

Déontologie

Le naturopathe neffectue pas de diagnostic, nintervient pas sur le symptôme, n’établit pas d’ordonnance et ne modifie pas une prescription médicale. Il réserve ces derniers au corps médical et ne saurait sopposer à un traitement en cours.

Comme pour toutes les autres professions liée à la santé, le naturopathe est tenu au « secret professionnel » et ne divulguera en aucun cas les informations recueillie lors de l’entretien, ni à la famille, ni à un tiers.