Comment allier nutrition vitalité et vie professionnelle active ?


Naturopathie / mardi, octobre 30th, 2018

Sur-activité, réunions en chaîne, manque de temps, panne d’inspiration culinaire… Et c’est l’alimentation des actifs qui peut en pâtir !

Or, la qualité de notre alimentation joue en faveur de notre gestion du stress. En apportant à l’organisme les nutriments essentiels et spécifiques, le corps est mieux armé pour faire face au stress. Voyons en quelques points, les nutriments qui nous aident à être plus zen !

alimentation actif débordé

Pour des neurones bien rôdés, huilez la machine !

On commence à le savoir, les lipides sont essentiels pour une bonne santé nerveuse (mais pas que…) Les acides gras insaturés et notamment la famille des oméga 3 sont importants. Le cerveau est en grande partie constitué de lipides (formés à partir d’oméga 3) et de phospholipides. Ces acides gras permettent la fluidité membranaire des cellules neuronales et participent donc à la communication cérébrale ! Cependant, pour une bonne conversion des oméga 3, des co-facteurs seront nécessaires (magnésium, zinc, vitamines du groupe B…). Rien ne fonctionne de manière indépendante.

Source d’omega 3 : poissons gras de type sardine, maquereau, mais aussi les graines de chia, de lin, l’huile de colza, de lin, la mâche ou encore le pourpier. 

De temps en temps, des sardines ou du maquereau (c’est facile à emporter au bureau ou à l’atelier) 

L’indispensable magnésium

En cas de stress, le corps secrète de l’adrénaline et du cortisol. Il en résulte une fuite du magnésium des cellules pour assurer la contraction musculaire (pour être prêt à réagir : fuir ou combattre !). Le magnésium est ensuite excrété dans les urines. A terme, plus le corps est soumis au stress, plus il manque de magnésium. Il est ainsi important d’avoir un apport régulier et suffisant.

La complémentation en magnésium est intéressante en cas de stress chronique. Je vous conseille de vous tourner vers le glycérophosphate de magnésium (sauf en cas de troubles rénaux et consommation de plats industriels importante mais dans ce cas veillez à les limiter), le citrate de magnésium, le glycinate ou encore le bisglycinate.

Source de magnésium : cacao, fruits de mer, légumineuses (pois chiches, haricots secs), céréales complètes, oléagineux…

Le matin ou l’après-midi, je picore quelques amandes, noix ou noisettes (trempées si vous y pensez pour les rendre plus digestes et débarrassées d’acide phytique !) 

Les acides aminés pour être zen toute l’année !

Les prot’, ce n’est pas juste bon pour être musclé et pavaner sur la plage 😉 Les protéines sont composés d’acides aminés. Certains d’entres-eux constituent une réponse efficace face au stress. En effet, les acides aminés vont jouer le rôle de précurseur pour la synthèse de neuromédiateurs (= médiateur chimique qui assure la transmission de l’influx nerveux).

Exemple de cascade : l’acide aminé « Tryptophane » intervient dans la synthèse de sérotonine, neurotransmetteur spécifique du contrôle de soi, de la joie de vivre…

Cependant, comme évoqué précédemment, en cas de mauvaise assimilation (en raison d’une dysbiose), les cascades enzymatiques sont moins efficaces ! C’est pour cela que le naturopathe s’attache toujours à l’état de vos intestins 😉 Si vos intestins sont une vraie passoire, inutile de sur-consommer des aliments source de tryptophane. Il sera nécessaire, aussi, de réparer vos cellules entérocytes (intestinales).

Source de tryptophane : volaille, banane, chocolat noir, oeufs, amandes… 

Soutenez vos surrénales

La vitamine C est nécessaire aux surrénales car elle participe à la synthèse des catécholamines (dopamine, noradrénaline, adrénaline). Elle est aussi connue pour réduire la fatigue et l’asthénie… La reine des vitamines participe à plus de 100 réactions biochimiques.

Sources : poivron rouge, kiwi, orange, acérola, cynorrhodon, mangue, brocoli, ananas… 

Vous pouvez aussi opter pour une complémentation sous forme naturelle et non synthétique ! Notez que les fumeurs ont un besoin accru en vitamine C.

Derniers conseils

  • L’alimentation vitalité doit avant tout être joyeuse et colorée : pas question de se nourrir de façon triste ! Alors laissez-vous porter par les couleurs, la saisonnalité…
  • Attention aux sucres raffinés! : pain baguette, chocolat, gâteaux, pâtisseries, farine blanche, riz blanc…etc. En plus d’être acidifiants et déminéralisants, ils sollicitent nos glandes surrénales et finissent par les épuiser.
  • Mastiquez,respirez…
  • Manger loin de votre ordinateur ! Et si possible, allez vous aérer même 5 minutes après votre déjeuner.
  • Organisez-vous 🙂 La vitalité passe par la cuisine ! Cela demande effectivement de l’organisation ! Mais il est toujours possible de se faciliter la vie : les légumes surgelés bruts représentent une aide précieuse en terme de gain de temps.

 

Rendez-vous au prochain article pour des astuces de repas à emporter au bureau ! 

Je me tiens aussi à disposition pour intervenir dans votre entreprise pour des ateliers ludiques et pratiques ! 

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.