ça tombe malade un(e) naturopathe ?


Naturopathie / mercredi, octobre 24th, 2018

En naturopathie, nous considérons la maladie comme le résultat d’un encrassement cellulaire (et une incapacité de l’organisme à y faire face). Nous nous attachons à comprendre au mieux les causes de cet encrassement.

Nos milliards de cellules baignent dans différents liquides (intra et extra-cellulaire) dont la qualité influera sur notre santé. Ces liquides sont à la fois nourriciers et « éboueurs » (ils participent à l’élimination des toxines).

L’organisme cherche constamment à tendre vers un équilibre pour maintenir ce milieu intérieur (merci la force vitale !). Et merci également nos organes dits émonctoires (rein, peau, foie, intestin, poumons) de participer à l’évacuation des différents déchets qu’ils soient métaboliques ou de source exogène (alimentation inadaptée, stress excessif, perturbateurs endocriniens, hypoxie…)

La maladie est ainsi le résultat d’un déséquilibre et constitue un signal dont il faut tenir compte, tel un message. Bien sur, il y a différentes stades de signaux.

Si tu es malade, recherche d’abord ce que tu as fait pour le devenir. Hippocrate

Mais… qu’ai-je fait ?

Ce soir, je mène une introspection pour comprendre ma toux sèche qui a débuté il y a 2-3 jours… Qu’est-ce que cela peut être irritant les quintes de toux sèches, notamment en pleine nuit, hein ! ? Alors je me demande qu’ai-je fait pour « hériter » de cette toux sèche ? Hummmm, il est vrai que ces derniers temps, j’ai consommé davantage d’aliments à « colle » et j’ai eu quelques contrariétés qui m’ont irrité ! Cela a d’abord débuté par des troubles intestinaux sous forme de crampes (intestin grêle = séparation du clair et du trouble, capacité à faire des choix en Médecine Traditionnelle Chinoise) et puis cela est remonté avec une gorge (nécessité de communiquer davantage et d’exprimer mes émotions). Comme vous pouvez le constater, on peut très souvent relier un trouble physique à un trouble émotionnel, cela s’appelle le décodage biologique. Si le sujet vous interpelle, je vous recommande le livre « Le dictionnaire des maux et des maladies » de Jacques Martel. Voici ce qu’il écrit au sujet de la toux :

« La toux est un état souvent minimisé, voire même nié. Pourtant, elle démontre une irritation ; que ce soit au niveau de la gorge ou des poumons, je vis une tension nerveuse qui m’irrite et dont je veux me libérer. Je peux me sentir étouffé par une situation, par une personne. Je vis de la frustration, j’aurais envie de crier, de « cracher » ma peine, mais mon éducation m’en empêche. En toussant, je parviens à me libérer de mes émotions. Ce peut être autant la solitude, l’amertume, la tristesse, l’incompréhension, la frustration, l’ennui, etc. En acceptant de reconnaître ce qui m’irrite, ma toux s’en ira. » 🙂

Bref, il ne me reste « plus qu’à » assainir mon terrain. A travers, cet épisode de vie personnel, je souhaitais simplement vous rappeler l’importance d’interroger tous les signes d’alerte que vous envoie votre votre corps au lieu de chercher en premier lieu LA solution d’urgence pour étouffer la maladie… Je m’en vais boire une tisane que j’ai composée moi même et écrire… ça fait partie du rétablissement.  🙂

Rencontrons-nous !

A ce sujet, si vous souhaitez en savoir plus sur l’art de la tisane et partager un bon moment autour de l’hiver et la naturopathie, j’organise un prochain atelier le 17/11 au cabinet ! Infos et réservation par tél ou mail.

Hey, oui, les naturopathes « tombent » malade ! (encore heureux !)

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.