C’est magique ? Non, c’est énergétique !


Energétique / mardi, décembre 12th, 2017

Aujourd’hui, je vais aborder une technique super utile pour se libérer de schémas, d’émotions et de pensées (tout notre système de croyances) qui nous perturbent que ce soit quotidiennement ou ponctuellement.

Il s’agit de l’EFT, acronyme anglais qui désigne : « Emotional Freedom Techniques » pour Techniques de libération émotionnelle. Cette technique mêle à la fois la stimulation de méridiens énergétiques très utilisés en Orient mais aussi la psychologie que l’on connaît plus classiquement chez nous (on va mettre des mots sur nos maux en pensant à notre problème). Je me suis formée auprès de Patrick Lelu.

L’EFT permet de déprogrammer des réactions émotionnelles gravées en nous qui provoquent des émotions perturbantes comme de la peur, de l’anxiété, de la honte…et puis globalement du stress.

lacher-prise-au-quotidien

Origine

L’EFT est né du travail de Roger Calahan (psychothérapeute) et Gary Graig, son ami et ingénieur. Ce dernier part du postulat que «la cause de toute émotion négative est une perturbation du système énergétique corporel». En travaillant avec des patients, ils se sont rendus compte que le tapotement de zones spécifiques sur le corps permettaient de diminuer et de supprimer l’émotion négative liée à un évènement. Les polarités énergétiques s’inversent et l’équilibre psychique et corporel revient à l’équilibre. Tout cela paraît peut être mystique mais des études cliniques ont démontré l’impact réel et positif de l’EFT.

Comment ça marche ?

La stimulation des points énergétiques permet d’activer le système nerveux parasympathique (SN qui inhibe, qui calme…) et permet de diminuer l’activité du SN sympathique (qui a une action antagoniste, il est excitateur – c’est celui qui s’active en cas de stress). A chaque point correspond un organe et un peur mais en tapotant partout, on agit sur tout le système.

L’EFT va associer une émotion liée à un évènement (ex : j’ai failli me noyer et j’ai peur de l’eau) à une réaction calmante par le biais du tapping qui va freiner la puissance de l’émotion et déprogrammer la croyance (ex : l’eau est dangereuse / je ne peux plus me baigner).

La séance se déroule en plusieurs étapes :

  • Accueil et écoute de la personne, sur son problème, son origine si elle en a connaissance, ce qu’elle ressent… (ex : j’ai peur de l’eau)
  • Se centrer sur le problème à traiter et noter l’intensité de l’émotion ressentie maintenant de 1 à 10  (ex : je ressens de la peur – 7/10) On traite une émotion à la fois donc si plusieurs émotions sont ressenties, on appliquera le protocole autant de fois que nécessaire.
  • Sorte d’échauffement : il s’agit de l’inversion psychologique pour commencer le travail de déprogrammation de la croyance négative ancrée dans notre subconscient. On va répéter 3 fois une phrase positive en tapotant la tranche de la main (dénommé point karaté) : ex : «même si j’ai cette peur de l’eau, j’e m’aime et j’accepte complètement» + prendre une bonne inspiration/expiration
  • Ensuite va débuter la ronde où l’on va tapoter des points bien précis aux extrémités des méridiens pour rétablir le flux énergétique (ces points se situent sur le visage, le torse et les doigts). On tapote 5-7 fois par point tout en énonçant à voix haute une phrase qui rappelle notre problème. ex : « cette peur de l’eau, cette peur qui m’empêche de me baigner, cette peur qui m’empêche de profiter des vacances,… » En fait, durant cette séquence, on va réutiliser ce que la personne nous a dit tout au long de l’entretien du début.
  • Puis on va stimuler les 2 côtés du cerveau (gauche : analytique / droit : créatif) en activant la gamme des 9 actions. On tapote le point de gamme (situé à la jointure de l’auriculaire et de l’annulaire) et on réalise 9 actions bien précises : fermer les yeux, ouvrir les yeux, regarder en bas à droite, regarder en bas à gauche, rouler les yeux sens horaire, rouler les yeux sens anti-horaire, fredonner un petit air, compter 1 2 3 4 5 et fredonner le même air que précédemment.
  • Refaire une ronde puis mesurer l’intensité de l’émotion comme en début de séance. On recommence si besoin pour aboutir à 1 voire 0.

Ceci constitue la recette de base, il y a plusieurs variantes que je ne vais pas développer ici car ce serait trop long. 

Ce que je trouve intéressant dans cette pratique :

  • l’autonomie que le client peut acquérir : on peut pratiquer chez soi une fois que l’on a les bonnes bases ( indépendance vis à vis du thérapeute).
  • la relative rapidité de résultat comparativement à des psychothérapies qui peuvent durer des années.
  • il est aussi possible d’utiliser l’EFT sur les enfants.

Bibliographie 

  • « Le manuel d’EFT : pour apprendre à se libérer des souffrances émotionnelles et psychologiques » G.Graig
  • « Petit cahier d’exercices pour pratiquer l’EFT » R.Poletti et B.Dobbs

Une réponse à « C’est magique ? Non, c’est énergétique ! »

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.